• Español
  • Français
  • English
  • Português

National Bee Unit at The Food and Environment Research Agency (Fera)

Contacts: 
Contact person: 
Gay Marris
Country: 
United Kingdom

Technologies from National Bee Unit at The Food and Environment Research Agency (Fera)

 

Comment inspecter une ruche en toute sécurité

L’apiculteur doit régulièrement visiter son rucher pour observer l’activité des abeilles, sans qu’il soit nécessaire d’ouvrir la ruche. Il peut observer si une ruche vide a été occupée par un essaim, si la colonie est forte et il y a beaucoup de « trafic » autour de la ruche. En observant la ruche, il est également possible de comprendre ce que les abeilles sont en train de faire : est-ce que les abeilles apportent beaucoup de pollen ? Y-at- il beaucoup de bourdons ?

L’apiculteur peut également observer si la ruche est à l’abri du soleil et de la pluie, et si la ruche est dérangée par des fourmis, ou autres insectes.

Pendant la période de la fleuraison, l’apiculteur devrait ouvrir les ruches pour s’assurer que (i) les abeilles construisent les rayons correctement (un rayon par barre), (ii) la reine pond assez d’œufs, et (iii) que la colonie n’a pas été affectée de maladies

Cette technologie explique, méthodiquement, comment inspecter une ruche.

Comment établir un bon rucher

Cette technologie décrit méthodiquement comment établir un bon rucher. Un rucher est l’endroit où l’on garde un groupe de ruches. Pour commencer un bon rucher, il faut choisir un bon site qui est facile d’accès, éloigné du bruit, des villages et des animaux et prêt de fleurs et d’arbres. Il est indispensable que près du rucher, il y a de l’eau disponible. Le rucher doit être dégagé de mauvaises herbes pour faciliter les mouvements autour de la ruche. Les ruches peuvent être placées sur un tréteau de ruche ou suspendues avec des câbles ; les deux techniques sont expliquées dans cette technologie. La technologie décrit aussi différentes méthodes pour attirer les abeilles dans les ruches.

Comment récolter la cire d'abeille

La cire d’abeille est une marchandise de valeur qui peut être utilisée pour faire toute sorte de produits comme par exemple des bougies, de la crème de corps, du cirage, etc. Cette technologie présente , méthodiquement, trois méthodes différents, pour récolter la cire d’abeille. La première méthode décrit utilise des matériaux locaux, tels qu’un sac de tissu, une casserole, et un t-shirt. La deuxième méthode utilise un extracteur de cire solaire qui peut être fabriqué aussi avec des matériaux locaux, tels qu’une feuille d’étain, un couvercle en verre et une langue de métal. La troisième méthode, l’extracteur de cire à vapeur, consiste à pendre un sac de cire au dessus d’un récipient qui flotte au dessus d’eau bouillante.

Comment récolter et extraire du miel de bonne qualité

Une bonne récolte de miel est importante puisque du miel de bonne qualité se garde bien et se vend au meilleur prix. Plusieurs récoltes de miel par an sont possibles, quoique la période de récolte puisse varier d’un endroit à un autre. Cette technologie explique comment récolter du miel d’une ruche à barres supérieures mobiles tout en garantissant sa qualité.
Faire la fumée calme les abeilles et il est conseillé de récolter le miel dans la fraicheur du soir. Le rayon de miel doit être coupé de la barre et conservé dans un seau propre avec couvercle pour empêcher les abeilles de voler le miel récolté et pour garder le taux d’humidité du miel bas. Cette technologie décrit également comment extraire du miel de bonne qualité avec deux seaux, et un tissu filtrant propre. Il est également expliqué comment faire un pressoir à miel.

Comment faire un simple voile qui protège le corps des piqures d’abeilles

Le vêtement de protection est un élément important de l’équipement d’un apiculteur parce qu’il protège le corps des piqures d’abeilles et rend la récolte du miel plus simple. Il peut éviter l’usage du feu pour chasser les abeilles pendant la récolte du miel. Le vêtement de protection peut être un simple voile. Le voile ne protège que le visage et le cou. Il peut être fabriqué avec du matériel disponible localement, tel qu’un sac de mais. Il est important que les matériaux soient forts et que les abeilles ne puissent pas piquer à travers le matériel.

Comment faire une ruche à barres supérieurs mobiles (modèle du Kenya)

Cette technologie décrit méthodiquement comment faire une ruche à barre supérieures (modèle du Kenya). Une ruche à barres supérieures, ou une ruche à barres mobiles, est une caisse rectangulaire couverte avec des barres d’une largeur fixées. Les abeilles commenceront la construction de leurs rayons à partir du centre des barres supérieures. Pour attirer un essaim à la ruche et pour « guider » les abeilles à la construction les rayons le long de la barre, une bande de démarrage en cire doit être mise sur le centre de la barre supérieure. Les ruches mobiles permettent l’inspection de la ruche en soulevant les barres supérieures, et de remplacer les rayons matures (le rayon sellé) avec une barre vide, pour que les abeilles continuent à collecter du nectar.

Beekeeping: How to make a top bar beehive (Kenyan top bar hive model)

This technology describes step by step how to make a top bar hive (Kenyan model). A top bar hive, or moveable comb hive, is a rectangle box covered with bars of a fixed width. Bees will build their combs from the centre of the top bar, hanging down. To attract a swarm to the hive and to “guide” the bees in the construction of the combs, a strip of bees wax can be melted on the centre of the top bar. The moveable combs allow to inspect the hive by lifting up the combs, and to replace a mature honey comb (sealed comb) with an empty bar, for the bees to continue collecting nectar.

Beekeeping: How to make protective gear

The protective gear is an important piece of the beekeeping equipment because it protects the body from bee stings and can make harvesting honey much simplier. It can avoid having to use fire to chase the bees away while harvesting honey. The protective gear can be a bee veil or a bee suit. The bee veil only protects the face and the neck, whereas the bee suit protects the whole body. Both the veil and the suit can be made with locally available material such as a maize flower bag. It is important that the used material is strong and bees cannot easily sting through the material.