Dégradation du sol

This category contains 3 resources

Les Techniques d'Agriculture de Conservation dans les zones rurales d'Haïti

Ceci n'est pas la version finale de cette fiche technique: le contenu est sous révision et pourrait être modifié. La version finale sera disponible après validation technique vers le 30 août 2017.

L'application des techniques d'agriculture de conservation répond à une nécessité d'apporter des réponses pratiques à la dégradation des sols, la faible fertilité des sols, et à la protection des bassins hydrographiques de la zone considérée. Les objectifs de cette technique sont de conserver, d'améliorer et de faire un usage plus efficient des ressources naturelles à travers la gestion intégrée des sols, de l'eau et d'autres ressources disponibles. Cette fiche technique décrit les trois principes de l'agriculture de de conservation en réponse à l'adaptation à la sécheresse, aux changements climatiques en particulier aux variations de la température et de la pluviométrie. Sa principale caractéristique est la régénération des sols plus rapide de sorte que l'intensification de la production agricole soit économique, écologique et socialement durable. Elle repose sur trois principes de base:

  1. La rotation ou association de cultures
  2. Le zéro labour ou labour minimal
  3. La couverture permanente du sol

Le paillage (ou mulching) au Haïti

Ceci n'est pas la version finale de cette fiche technique: le contenu est sous révision et pourrait être modifié. La version finale sera disponible après validation technique vers le 30 août 2017.

Le paillage (ou mulching) est le processus de recouvrement de la terre arable avec du matériel végétal tel que des feuilles, de l'herbe, des brindilles, des résidus de récolte, de la paille, etc. La couverture de mulch (ou paillis) accroît l'activité des organismes du sol et surtout celle des vers de terre. Les vers de terre contribuent à la bonne structure des sols car ils forment de nombreux tunnels de différentes tailles au travers desquels peut facilement s'infiltrer l'eau de pluie, réduisant ainsi les ruissellements de surface. De plus, étant donné que le paillis est issu de matière végétale, il est décomposable et il permet donc d’augmenter la teneur en matière organique des sols.

Cette fiche technique explique comment une bonne pratique comme le paillage peut contribuer à créer une bonne terre avec une structure stable à partir de la matière organique accumulée sur les parcelles au niveau de certaines exploitations agricoles en Haiti. Il joue un rôle important dans la rétention de l'humidité en surface et des particules fines du sol tout en valorisant les résidus post récolte et en renforçant les effets préventifs de l'érosion des sols en pente.

Éléments à considérer pour la conversion à l’agriculture biologique

La conversion à l'agriculture biologique correspond à une période de transition au cours de laquelle les changements de gestion de l’exploitation sont progressivement appris et mis en œuvre afin de produire d’une manière plus durable et plus naturelle. Le mode de conversion dépend des circonstances locales, de la prédisposition de l'agriculteur ou de la communauté, et il varie d'une ferme à l'autre. Plus l'agriculteur a de connaissances sur les concepts et les pratiques de l'agriculture biologique, plus la conversion sera facile. Bien que la mise en place d'une gestion biologique ne dépende pas des conditions territoriales particulières, il est important de prendre en compte, au cas par cas, les facteurs qui peuvent ralentir le succès de la conversion. Par exemple, si les sols sont pauvres et épuisés en nutriments, il faudra redoubler d'efforts et de patience pour mettre en place un système de production durable et pour avoir des récoltes satisfaisantes. Ce chapitre présente les facteurs à prendre en considération lors de la conversion à l'agriculture biologique et apporte quelques recommandations pour mener à bien ce changement de système de production.